En marche pour la Vie

Vincent Lambert, condamné à mort par la justice française

Le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative française, vient de condamner à mort un homme innocent, coupable du seul crime d’être une personne lourdement handicapée. Il n’est pas en fin de vie. Il n’est pas branché comme le proclament honteusement les médias. Il respire seul, mais la société française le considère aujourd’hui indigne de vivre.
Vincent Lambert sera le premier homme euthanasié légalement en France, conformément aux dispositions de la Loi Claeys Leonetti de 2016 sur la fin de vie. Cette décision traduit le mépris profond que notre société porte à ses membres les plus fragiles. Elle annonce d’autres euthanasies à venir et menace le sort des plus de 2000 patients qui se trouvent aujourd’hui en France dans l’état de Vincent Lambert.

La préoccupation du respect de tout homme, de toute vie humaine, même diminuée aux yeux du monde, est le cœur du message de la Marche pour la vie qui soutient le combat de Vincent et de ses parents depuis des années afin que des soins adaptés puissent lui être apportés. Elle continuera à se battre jusqu’au bout pour la vie de Vincent.